Chef de culture sous serres

Chef de culture sous serres

Le chef de cultures sous serres optimise les capacités agronomiques des végétaux produits sous serres, au moyen du chauffage, de l'irrigation et des techniques culturales.

Le chef de cultures sous serres travaille pour une coopérative ou une exploitation de cultures légumières. L'activité est régulière, avec un rythme un peu moins élevé en fin de production. Il assure régulièrement, par roulement, une astreinte le week-end. Il doit rester disponible en permanence en cas de difficultés avec le système de chauffage, deuxième poste le plus important dans son activité. Placé sous l'autorité du responsable de site, du chef d'exploitation ou du directeur, ses responsabilités sont élevées du fait de l'influence de son travail sur le résultat de l'activité.

VOIR LES FORMATIONS VOIR LES DÉBOUCHÉS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 101 voir les details

FORMATIONS 1

description image

Quelles sont les missions ?

Le chef de cultures sous serres contrôle les conditions d'ambiance de la production :
• Il vérifie quotidiennement les indicateurs des conditions d'ambiance (température, humidité, chauffage..).
• Lors de ses déplacements dans les serres, il observe le végétal (équilibre, changement de couleur de la plante).
• Il veille aux indicateurs agronomiques (croissance hebdomadaire, nombre de feuilles/plantes) et règle les équipements tous les jours selon le climat.
• Il fait pratiquer des analyses d'eau récupérée dans les substrats en vue de rééquilibrer les solutions fertilisantes si nécessaire.

Le chef de cultures sous serres veille à la protection des cultures et supervise les travaux :
• Il repère les foyers de ravageurs dans les serres et décide de l'augmentation ou non des auxiliaires (" insectes utiles") en cas de pratique de la lutte intégrée.
• Si besoin, il fait appliquer les traitements phytosanitaires.
• Il planifie le travail des chefs d'équipes et des ouvriers.
• Il veille au respect des consignes de travail.
• En relation avec le chef de station, il veille à la qualité du végétal en vue du conditionnement.

Le chef de cultures sous serres peut être amené à participer à la gestion de l'entreprise :
• Il gère éventuellement les stocks, les intrants et l'approvisionnement.
• Il assure la relation avec les fournisseurs de matières premières.
• Il soumet à la direction des solutions pour améliorer la rentabilité (investissements).

Les formations pour devenir Chef de culture sous serres

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
{{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{eta_sub_titre}}
    {{eta_titre_admin}}
    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}
    {{/element}}

    Compétences et qualités

    Le chef de cultures sous serres dispose de connaissances en agronomie (physiologie, photosynthèse, phytosanitaire). Il est doté d'un sens développé de l'observation. Il maîtrise l'outil informatique (graphiques, tableurs et logiciels spécifiques). capable d'anticiper, il fait preuve également d'une grande disponibilité.

    Les perspectives d'évolution

    Le chef de cultures sous serres, en développant ses compétences d'encadrement et de gestion, peut devenir responsable de site, directeur ou décider de s'installer à son compte.
    Il peut également devenir conseiller technique au sein d'une chambre d'agriculture par exemple.

    Sur le plan technique, je contrôle le développement de la végétation et le bon fonctionnement…

    Stéphane GABORIT, chef de cultures sous serres, Saint-Gemme-de-Martaillac (47)

    Quels sont, selon vous, les éléments de motivation de votre métier ?

     

    Il s'agit d'un travail sur le vivant, donc non monotone. Les variétés évoluent et il faut savoir s'adapter. D'autre part, le climat a tellement d'impact que ça change en permanence. Il s'agit également d'un travail réalisé avec une grande liberté. Je prends des décisions, je suis autonome dans l'organisation de mes horaires. Beaucoup de liberté, soit, mais attention aux conséquences parce qu'il faut assumer sa responsabilité et les éventuels problèmes. Enfin, je suis porté par la passion de faire mieux que le voisin. J'aime cet esprit de concurrence, de chercher à optimiser toujours plus.

     

     

    Quelles sont les qualités nécessaires à votre métier ?

     

     

    Il faut être pédagogue envers le reste du personnel pour savoir faire passer une idée en s'appuyant sur des techniques. On peut être le meilleur technicien du monde, si le personnel ne suit pas, on ne peut pas optimiser.

     

     

     

    Horticulture

    VEGETAUX

    Faire pousser des plantes, travailler la terre, vivre au grand air… Tous les métiers liés aux grandes cultures, à l’horticulture et la vigne.

    Source : ANEFA Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture loganefa.gif 9 rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris 01 46 07 37 25 www.anefa.org

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Dominique BOUHIER, Agent de pépinière en Vendée

    On intervient sur le choix des couleurs et la forme des végétaux. Je suis comme le Designer de l’arbre !

    Lire cet article Dominique BOUHIER, Agent de pépinière en Vendée

    Sandrine MULLER, Agent horticole dans le Doubs

    Je suis affectée à la culture des plantes en pots : semis, repiquage, bouturage.

    Lire cet article Sandrine MULLER, Agent horticole dans le Doubs

    Anne HALLEGOUET, Agent serriste Guipavas (Finistère)

    J’ai trouvé ma voie avec ce métier. Cultiver et ramasser de beaux légumes, c’est agréable.

    Lire cet article Anne HALLEGOUET, Agent serriste Guipavas (Finistère)

    Yann ESNAULT - Agent arboricole à Champigny (Maine et Loire)

    Les méthodes de travail changent d’une année à l’autre et les techniques de production évoluent.

    Lire cet article Yann ESNAULT - Agent arboricole à Champigny (Maine et Loire)

    Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Je suis responsable d’une gamme de produits depuis l’arrivée des jeunes plants jusqu’à la préparation…

    Lire cet article Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Ces univers peuvent aussi t’intéresser

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT