Chef de culture arboricole

Chef de culture arboricole

Le chef de culture arboricole organise et supervise les travaux liés aux productions de fruits en vue d'atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d'entreprise.
Autre dénomination : Directeur de vergers
VOIR LES FORMATIONS VOIR LES DÉBOUCHÉS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 114 voir les details

FORMATIONS 2

description image

Quelles sont les missions ?

Le chef de culture arboricole planifie les opérations sur un plan technique et humain :

  • Il établit le programme de traitement en début de saison sur la base de ses connaissances et de l'historique du verger.
  • Il note régulièrement les stades végétatifs (date de floraison selon chaque variété) et fait procéder à des tests pour déterminer la date de récolte.
  • Il accueille le personnel, organise le travail des salariés, prépare le calendrier de cueillette, anticipe les besoins de salariés saisonniers, organise leur recrutement.
  • Il gère le matériel (maintenance mécanique, électrique) et les stocks (produits phytosanitaires, caisses de récolte selon les prévisions de tonnage ).


Le chef de culture arboricole supervise et participe éventuellement aux travaux de culture :

  • Il organise et encadre les activités d'arrachage, de plantations nouvelles et de greffage, de taille et d'éclaircissage manuel. Il en vérifie les effets ultérieurement.
  • Il prend les dispositions de lutte contre le gel, pratique éventuellement la pollinisation.
  • Il veille au bon fonctionnement du système d'irrigation et participe dans le même temps à son entretien.
  • Il effectue un contrôle visuel (quantité de fruits, calibres) afin d'appliquer les traitements phytosanitaires ou afin de réaliser les interventions liées à la lutte biologique.


Le chef de culture arboricole participe à la gestion et à l'élaboration de la stratégie d'entreprise :

  • Il enregistre informatiquement les éléments technico-économiques des vergers et contribue, à titre consultatif, au choix des variétés.
  • Il participe régulièrement à des réunions techniques pour apporter son point de vue.

Les formations pour devenir Chef de culture arboricole

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
{{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{eta_sub_titre}}
    {{eta_titre_admin}}
    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}
    {{/element}}

    Conditions d’exercice

    Le chef de culture arboricole travaille pour une exploitation ou un groupement de producteurs de fruits. Placé sous l'autorité d'un directeur ou de l'exploitant directement, il dispose d'une grande autonomie impliquant une responsabilité importante. Présent au bureau pour réaliser la partie administrative de son travail, il évolue surtout dans les vergers. Son rythme de travail varie selon les saisons et les conditions climatiques et devient très soutenu en période de récolte. Il participe régulièrement à des réunions internes à l'entreprise.

    Compétences et qualités

    Le chef de culture arboricole dispose des connaissances fondamentales en agronomie (arbre, porte-greffe, variétés) et en techniques culturales (sol, amendements, irrigation). Il est capable d'encadrer un personnel parfois important et sait notamment adapter les compétences aux postes de travail. Attentif, il détient de bonnes aptitudes à l'observation. Il se montre disponible (intervention en cas de gel par exemple).
     

    Les perspectives d'évolution

    Le chef de culture arboricole, s'il développe des compétences en gestion, peut s'orienter vers un poste de directeur de production dans une grande entreprise ou d'encadrement de chefs de cultures.
    Il a également la possibilité d'accéder à des emplois de technicien d'expérimentation, de technicien d'organismes professionnels agricoles (chambre d'agriculture), ou d'intégrer le secteur de la vente comme technico-commercial. Il peut également choisir de s'installer comme chef d'exploitation.
     

    Le management de l’équipe suppose d’être suffisamment leader et de prendre en compte…

    Anthony DROUET, Chef de culture arboricole à Allonnes (Maine et Loire)

    Quels sont votre formation et votre parcours professionnel ?

     

    Après un brevet d'études professionnelles, j'ai suivi une formation Bac Pro puis BTS. J'ai obtenu ces trois diplômes avec la spécialisation horticulture, option arboriculture. Ensuite, j'ai été chef de culture dans deux vergers avant d'arriver au poste que j'occupe aujourd'hui.

     

     

    En quoi consiste votre travail ?

     

     

    Je suis responsable d'un verger de près de 80 hectares de pommes de table, avec une quinzaine de variétés. Je suis chargé de la conformité avec les cahiers des charges de nos clients et de la conduite technique : suivi des maladies, fertilisation, arrosage, lutte contre le gel, etc. Avec le chef d'équipe, je suis également chargé de l'organisation des chantiers pour une vingtaine de personnes auxquelles s'ajoutent les saisonniers lors de l'éclaircissage et de la récolte. C'est un métier qui dépend beaucoup du climat.

     

     

    Quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier ?

     

     

    Il faut être passionné et aimer travailler avec le vivant. Cela nécessite aussi d'être curieux, à l'écoute, de savoir échanger, car il y a toujours de nouvelles choses à découvrir. Enfin, le management de l'équipe suppose d'être suffisamment leader et de prendre en compte tous les problèmes de sécurité et de conditions de travail.

     

    Horticulture

    VEGETAUX

    Faire pousser des plantes, travailler la terre, vivre au grand air… Tous les métiers liés aux grandes cultures, à l’horticulture et la vigne.

    Source : ANEFA Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture loganefa.gif 9 rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris 01 46 07 37 25 www.anefa.org

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Sandrine MULLER, Agent horticole dans le Doubs

    Je suis affectée à la culture des plantes en pots : semis, repiquage, bouturage.

    Lire cet article Sandrine MULLER, Agent horticole dans le Doubs

    Anne HALLEGOUET, Agent serriste Guipavas (Finistère)

    C'est un travail passionnant, qui évolue d'année en année au même rythme que les techniques culturales.

    Lire cet article Anne HALLEGOUET, Agent serriste Guipavas (Finistère)

    Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Je suis responsable d’une gamme de produits depuis l’arrivée des jeunes plants jusqu’à la préparation…

    Lire cet article Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Laurent MANAUTHON - Second d’exploitation en productions d’asperges à Boos (Landes

    Il me semble difficile de travailler dans un autre secteur lorsqu’on a connu le milieu agricole.

    Lire cet article Laurent MANAUTHON - Second d’exploitation en productions d’asperges à Boos (Landes

    Carole SALMON - Agent serriste à St-Benoît-sur-Loire (Loiret)

    J’ai trouvé ma voie avec ce métier. Cultiver et ramasser de beaux légumes, c’est agréable.

    Lire cet article Carole SALMON - Agent serriste à St-Benoît-sur-Loire (Loiret)

    Ces univers peuvent aussi t’intéresser

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT