Technicien d'expérimentation

Technicien d'expérimentation

Le technicien d'expérimentation réalise des programmes d'essais visant L'amélioration de la production agricole dans le domaine animal ou végétal.

Le technicien d’expérimentation travaille dans un centre de recherche, un institut technique, une Chambre d’agriculture ou au sein d’entreprises privées (coopérative, entreprise d’agrofournitures…). En fonction de la structure dont il dépend, le technicien d’expérimentation exerce sur le terrain, dans un laboratoire, dans un local technique (atelier, salle de préparation de bouillies, local de stockage des produits de traitement, salle de rangement du matériel, salle d’observation des échantillons collectés) ou dans un bureau. Son rythme de travail varie en fonction de l’activité de l’établissement et selon la saisonnalité des expérimentations à mettre en œuvre. Il est à préciser que la majorité des postes touche le secteur végétal.
VOIR LES FORMATIONS VOIR LES DÉBOUCHÉS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 59 voir les details

FORMATIONS 1

description image

Quelles sont les missions ?

Le technicien d’expérimentation applique le protocole d’expérimentation :


• Il met en place le ou les essais.


• Il réalise les opérations prévues comme les traitements phytosanitaires en productions végétales par exemple.


• Il relève les mesures selon les modalités indiquées dans le protocole.


• Il prépare, référence et analyse les échantillons recueillis.


• Il met en forme les résultats obtenus après essais et travaux de laboratoire.


• Il en établit une première synthèse.


• Il transmet les résultats obtenus au responsable d’expérimentation.



Le technicien d’expérimentation peut être amené à participer à des groupes de travail pour l’élaboration des protocoles expérimentaux :


• Il sensibilise les agriculteurs.


• Il contribue à définir les modalités de sélection des exploitations.


• Il envisage les opérations telles que les prélèvements et les analyses, le recueil des pratiques d’élevage…


• Il est aussi conduit à entretenir, suivre, étalonner le matériel, gérer les produits nécessaires à l’expérimentation ou encore entretenir les locaux.


• Eventuellement, le technicien d’expérimentation se voit chargé de rédiger le rapport d’essais

Les formations pour devenir Technicien d'expérimentation

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
{{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{eta_sub_titre}}
    {{eta_titre_admin}}
    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}
    {{/element}}

    Compétences et qualités

    Le technicien d’expérimentation dispose d’une bonne connaissance technique des thèmes abordés (productions animales ou végétales, semences, engrais, parasites, traitements …). Il est capable d’analyser, de synthétiser et de rédiger. Il maîtrise les outils informatiques et statistiques. Il se montre méthodique, organisé et rigoureux. Ses facultés d’adaptation sont nécessaires face aux différents essais dont les thèmes sont divers et variés. Il sait se tenir disponible à l’égard du respect des protocoles expérimentaux pour effectuer les manipulations au moment désigné. Sous l’autorité du responsable expérimentation, le technicien est autonome dans ses tâches quotidiennes.

    Les perspectives d'évolution

    Avec une solide expérience professionnelle ou après formation complémentaire dans sa spécialité, le technicien d’expérimentation a la possibilité d’évoluer vers un poste de responsable expérimentation.

    C’est un travail qui permet de suivre une culture depuis le semis jusqu’à l’élaboration des résultats.

    Patrick DEVAUX - Technicien d’expérimentation dans la Somme

    Quelle formation avez-vous suivi pour exercer ce métier ?


    Après un BTA (Brevet de technicien agricole) et un BTS, j’ai obtenu un certificat de spécialisation en informatique. Depuis 6 ans, je suis technicien d’expérimentation à la station d’Estrées-Mons (Somme) pour le Cetiom (Centre technique interprofessionnel des oléagineux métropolitains).


    En quoi consiste votre travail ?


    La station réalise des essais sur le colza, le lin oléagineux, le tournesol et le soja. L’objectif est d’évaluer de nouvelles variétés, de tester des traitements phytosanitaires et de nouveaux systèmes de production. Avec l’aide de l’informatique, mon travail consiste à faire des observations, des notations et des mesures sur les cultures. Les essais se font à Estrées-Mons ou avec d’autres partenaires de la région à partir de protocoles établis par le chargé d’études. C’est très varié, chaque année est différente. C’est aussi un travail qui permet de suivre une culture depuis le semis jusqu’à l’élaboration des résultats. Je vois tout de suite le résultat de mon essai qui est regroupé avec d’autres au niveau national. De plus, les contacts au niveau régional sont nombreux.


    Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?


    Ce métier nécessite d’abord de bonnes connaissances en agronomie, productions végétales et statistiques, mais également un bon sens relationnel. Il faut ensuite beaucoup de rigueur et d’organisation pour conduire les essais selon le protocole établi, et savoir travailler de façon autonome et en équipe. Enfin, ne pas oublier que ce métier s’exerce le plus souvent dehors, par tous les temps.

    Contrôle, analyse, recherche

    ALIMENTATION

    Le secteur de l’alimentation est étroitement lié à l’agriculture. Innovant, porteur d'emploi, il regroupe des métiers d’avenir en réponse aux attentes des citoyens.

    Source : APECITA Association pour l'Emploi des Cadres, Ingénieurs et Technicien de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire logapecita.gif 1, rue Cardinal Mercier - 75009 PARIS 01 44 53 20 20 www.apecita.com

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Bernard LEGUEVAQUES, Responsable expérimentation, Baziege (31).

    Je suis responsable, pour la France, des expérimentations en protection et nutrition des plantes.

    Lire cet article Bernard LEGUEVAQUES, Responsable expérimentation, Baziege (31).

    Aude LECOMTE, Contrôleur qualité, Naujac-sur-Mer (33)

    Bien que les tâches soient régulières, chaque jour est différent.

    Lire cet article Aude LECOMTE, Contrôleur qualité, Naujac-sur-Mer (33)

    Sophie Boissonade, assistante qualité à Saint-Gilles (Gard)

    Je suis chargée du respect des cahiers des charges établis avec ces clients.

    Lire cet article Sophie Boissonade, assistante qualité à Saint-Gilles (Gard)

    Ces univers peuvent aussi t’intéresser

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT