Second d'exploitation en culture spécialisée

Second d'exploitation en culture spécialisée

Le second d'exploitation en cultures spécialisées assure la conduite technique d'une ou de plusieurs unités de production et participe, selon l’organisation de l'exploitation à sa gestion administrative et technico-économique.

Le second d’exploitation est l’intermédiaire entre le chef d’exploitation et l’ensemble du personnel. L’étendue de ses activités varie fortement selon l’organisation de l’exploitation et se restreint parfois au seul domaine technique. Ses interventions sont fréquentes sur le terrain mais une partie de ses activités se déroule en bureau. Son rythme de travail est particulièrement soutenu en période de récolte.
VOIR LES FORMATIONS VOIR LES DÉBOUCHÉS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 279 voir les details

FORMATIONS 1

Quelles sont les missions ?

Le second d’exploitation organise les travaux de culture et de récolte, sur un plan technique et humain :


• Il établit le plan cultural et programme les opérations de production dans le respect des cahiers des charges signés par le chef d’exploitation : mise en place des cultures (préparation des plastiques et des buttes en production d’asperges par exemple), irrigation, application des produits phytosanitaires si nécessaire dans le respect des normes environnementales. Il observe l’état des cultures et procède éventuellement à des tests pour améliorer leur développement.


• Selon l’évolution des plantes et les conditions climatiques, il planifie les activités du personnel qu’il encadre. En période de récolte, il constitue les équipes de saisonniers (ramasseurs, approvisionneurs en caisses, laveurs…), répartit les tâches et assure la logistique (fournitures, transports…).



Le second d’exploitation participe à la gestion et aux choix stratégiques de l’exploitation :


• Il assure la gestion matérielle de l’exploitation (approvisionnement, maintenance des équipements…).


• Il remplit les documents liés au suivi administratif et réglementaire de l’exploitation (fiches de traçabilité, déclarations d’embauche…).


• Il rédige un bilan annuel d’activités. Il relève les données techno-économiques liées aux cultures, les analyse et apporte les corrections nécessaires en vue d’obtenir un résultat optimal.


• Si besoin, il entretient les relations avec l’ensemble des intervenants sur l’exploitation (fournisseurs, conseillers agricoles…).

Les formations pour devenir Second d'exploitation en culture spécialisée

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
{{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{eta_sub_titre}}
    {{eta_titre_admin}}
    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}
    {{/element}}

    Compétences et qualités

    Le second d’exploitation possède de solides connaissances en techniques culturales. Il sait utiliser le matériel, conduire et régler les engins agricoles. Il maîtrise également l’outil informatique. Il est capable d’analyser et de synthétiser des informations techniques et économiques et d’évaluer les résultats pour corriger et innover. Il dispose d’aptitudes à l’encadrement du personnel et se montre pour cela pédagogue et diplomate. Doté du sens de l’organisation, il fait aussi preuve d’une forte disponibilité et de polyvalence. Son sens des relations humaines lui permet de s’adapter à des interlocuteurs multiples.

    Les perspectives d'évolution

    • Le second d’exploitation peut accroître sa prise de responsabilité au sein de l’entreprise en devenant exploitant associé. Il peut aussi, avec de l’expérience, se positionner sur les fonctions de régisseur ou de responsable d’exploitations (statut cadre). • Il peut également choisir de s’installer à son compte comme chef d’exploitation.

    Il me semble difficile de travailler dans un autre secteur lorsqu’on a connu le milieu agricole.

    Laurent MANAUTHON - Second d’exploitation en productions d’asperges à Boos (Landes

    Qu’est-ce qui vous plaît dans votre poste actuel ?


    L’importance des responsabilités qui me sont confiées dans la production spécialisée d’asperges me convient parfaitement. C’est également pour moi l’opportunité de développer mes compétences en matière de gestion des ressources humaines, avec notamment l’objectif d’arriver au bon compromis entre le rendement et le maintien d’une bonne ambiance sur l’exploitation.


    Quels sont les principaux attraits de votre métier ?


    Travailler dans une exploitation qui se situe à la pointe en matière d’organisation, de production et de qualité est un aspect très enrichissant. Le fait d’être un intermédiaire me paraît aussi intéressant. J’apprécie mes relations privilégiées avec le chef d’exploitation et l’objectif des performances fixées. D’autre part, composer avec des horaires variables est agréable. En effet l’organisation particulière de mon emploi du temps sur l’année, avec des périodes creuses importantes, me permet d’avoir du temps libre pour ma vie familiale. C’est un aspect que j’ai privilégié dans le cadre de ma recherche d’emploi. En outre, il me semble difficile de travailler dans un autre secteur lorsqu’on a connu le milieu agricole. J’y apprécie le travail de plein air ainsi que le contact avec la nature



    Horticulture

    VEGETAUX

    Faire pousser des plantes, travailler la terre, vivre au grand air… Tous les métiers liés aux grandes cultures, à l’horticulture et la vigne.

    Source : ANEFA Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture loganefa.gif 9 rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris 01 46 07 37 25 www.anefa.org

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Stéphane GABORIT, chef de cultures sous serres, Saint-Gemme-de-Martaillac (47)

    Sur le plan technique, je contrôle le développement de la végétation et le bon fonctionnement…

    Lire cet article Stéphane GABORIT, chef de cultures sous serres, Saint-Gemme-de-Martaillac (47)

    Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Je suis responsable d’une gamme de produits depuis l’arrivée des jeunes plants jusqu’à la préparation…

    Lire cet article Sabrina BOUTTIER, Chef de cultures horticoles en Maine-et-Loire

    Agriculture et environnement

    Didier BLAIN, Chef de cultures légumières en Loire-Atlantique

    Le chef de culture doit respecter le planning de production, depuis le semis jusqu’à la récolte.

    Lire cet article Didier BLAIN, Chef de cultures légumières en Loire-Atlantique

    Anthony DROUET, Chef de culture arboricole à Allonnes (Maine et Loire)

    Le management de l’équipe suppose d’être suffisamment leader et de prendre en compte…

    Lire cet article Anthony DROUET, Chef de culture arboricole à Allonnes (Maine et Loire)

    Carole SALMON - Agent serriste à St-Benoît-sur-Loire (Loiret)

    J’ai trouvé ma voie avec ce métier. Cultiver et ramasser de beaux légumes, c’est agréable.

    Lire cet article Carole SALMON - Agent serriste à St-Benoît-sur-Loire (Loiret)

    Ces univers peuvent aussi t’intéresser

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT