Chargé de relation culture

Chargé de relation culture

Le chargé de relation culture accompagne les agriculteurs dans la conduite technique de leurs productions (végétales ou animales) en vue d'en optimiser les conditions, les coûts et la qualité.


Le chargé de relation culture exerce essentiellement au sein d'une coopérative, un groupement d'éleveurs ou dans le service approvisionnement d'une industrie agro-alimentaire. Placé sous l'autorité d'une commission technique, il est néanmoins largement autonome dans la gestion de son emploi du temps. Consacrant une partie de ses activités au bureau, l'agent de relation culture reste principalement mobile, très présent sur le terrain.
VOIR LES FORMATIONS VOIR LES DÉBOUCHÉS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 42 voir les details

FORMATIONS 1

Quelles sont les missions ?

Le chargé de relation-culture fournit en premier lieu un appui technique et prend en charge la gestion des approvisionnements :


• Il conseille le producteur en matière de méthodes culturales (nouvelles plantations...), ou de gestion de l'élevage (alimentation, bâtiments ...).


• Par des visites de terrain, il observe la conduite des cultures (aspects phytosanitaires ...) ou du troupeau.


• Il vend les fournitures nécessaires (plants, produits phytosanitaires, produits d'hygiène en élevage...) ou organise leur achat pour le compte des producteurs.


Le chargé de relation-culture veille au suivi et à la qualité de la production :


• Il met en œuvre ou fait appliquer les règles du système de traçabilité (parcelle, date de récolte, de conditionnement, traitements utilisés pour les cultures par exemple).


• Dans le cadre d'une éventuelle démarche de qualification des produits (plus particulièrement pour l'AOC ou l'IGP par exemple), il s'assure du respect du cahier des charges par le producteur ou émet des propositions pour y parvenir.


• Il diffuse l'information en cas de modification des normes.


• En production végétale, il suit les chantiers de récolte (calibrage, aspect...) puis coordonne les livraisons et la réception des produits en station de tri.


Le chargé de relation culture peut être amené à engager des démarches expérimentales :


• Pour établir des comparaisons entre produits ou des méthodes et améliorer leur utilisation, il propose à une commission technique composée de producteurs


• La mise en place d'essais.


• Il exerce alors un suivi, réalise la synthèse des expérimentations, et diffuse les informations sur les résultats obtenus dans le cadre de réunions.


Parfois, le chargé de relation culture organise et anime des réunions d'informations sur des sujets techniques ou réglementaires. Il soutient également les exploitants dans leur gestion (bilan technico-économique, débouchés commerciaux, établissements des contrats, dossiers financiers...).


Ses activités peuvent éventuellement inclure l'achat aux producteurs de leur récolte ou de leurs animaux, et leur revente.

Compétences et qualités

Le chargé de relation culture dispose de solides connaissances techniques sur le type de production pour lequel il travaille. Il maîtrise l'outil informatique pour diffuser ses informations, synthétiser des résultats, gérer les approvisionnements. Organisé, il sait gérer son temps. Être un bon commercial, tenace et persuasif est indispensable. Doté d'un bon relationnel, qualité primordiale, il a le sens de l'écoute et se montre diplomate. Réactif, il est capable de donner ses conseils dans de brefs délais.

Les perspectives d'évolution

Chef de service

Métiers du commerce et du conseil

Des métiers divers au service des agriculteurs, des exploitations agricoles et du commerce agroalimentaire.

Source : Alimétiers OPCALIM 20, Place ses Vins de France - CS11240 - 75603 Paris Cedex 12 01.40.19.41.00

Les formations pour devenir Chargé de relation culture

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
    {{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    Établissement {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}



    {{/element}}

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Julien BRUNO, Ingénieur foncier, Carsan (30).

    D'origine agricole, je souhaitais mettre mes compétences au service de ce monde.

    Lire l’interview Julien BRUNO, Ingénieur foncier, Carsan (30).

    Stéphane AUBERT CAMPENET - Technicien agro-environnement en Haute-Saône

    C’est un métier de terrain, très varié, au contact des agriculteurs.

    Lire l’interview Stéphane AUBERT CAMPENET - Technicien agro-environnement en Haute-Saône

    Laurent GOMEZ, ingénieur agro-environnement, Bordeaux (33).

    J'ai conscience de la nécessité d'un cadre agréable et d'un développement équilibré pour vivre heureux et transmettre aux générations suivantes un monde en meilleur état.

    Lire l’interview Laurent GOMEZ, ingénieur agro-environnement, Bordeaux (33).

    Marie-Hélène BREHIER - Assistante administrative en entreprise de travaux agricoles à Reffuveille (50)

    Il m’a fallu apprendre à connaitre le matériel et maîtriser les termes agricoles.

    Lire l’interview Marie-Hélène BREHIER - Assistante administrative en entreprise de travaux agricoles à Reffuveille (50)

    Dorothée LARUELLE - Conseiller de Gestion, Laon (02)

    C'est un travail de cohérence entre ce que vit l’exploitant, l'évolution souhaitée et…

    Lire l’interview Dorothée LARUELLE - Conseiller de Gestion, Laon (02)

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT