Chargé de mission Développement Local

Chargé de mission Développement Local

Le chargé de mission développement local imagine des actions concrètes de développement, ou accompagne celles définies par les collectivités locales.
Pour mettre en œuvre ces projets, il fédère les différents acteurs : agriculteurs, élus, entreprises.
Polyvalent, il est capable d'intervenir à toutes les étapes d'un projet, de la définition du cahier des charges à la recherche de financements.

Homme de contacts, il anime de nombreuses réunions et amène de multiples interlocuteurs (organismes agricoles, éleveurs, syndicats, élus, particuliers, prestataires) à collaborer.

  • Le chargé de mission est à l'écoute de son territoire. Sa parfaite connaissance du terrain, aussi bien sur le plan économique que culturel ou environnemental, lui permet d'imaginer des actions concrètes de développement.
  • Un marché fermier ou une foire annuelle, un réseau de points de vente de produits de terroir, une marque commerciale régionale Il propose ces projets aux agriculteurs, aux élus ou aux entreprises pouvant être intéressés. Si le retour est positif, à lui de fédérer les énergies et de piloter le projet.
  • Polyvalent, il peut établir le cahier des charges, animer des réunions de travail ou déposer des demandes de financements. Et dès que le projet est suffisamment avancé, il doit aussi veiller à ce que les différents acteurs s'approprient la démarche et deviennent autonomes. Il est force de propositions, catalyseur d'idées, mais surtout pas gestionnaire.
VOIR LES FORMATIONS

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 14 voir les details

FORMATIONS 1

Quelles sont les missions ?

Animer des actions collectives

  • Le chargé de mission a besoin de réelles qualités d'animateur et du sens de l'intérêt collectif.

Négocier, obtenir des consensus

  • Réunir, sur un même projet, des interlocuteurs aux objectifs parfois très éloignés demande des talents de diplomate.

Faire avancer les projets

  • Toutes les initiatives du chargé de mission ne sont pas immédiatement couronnées de succès !
  • Il doit savoir s'inscrire dans la durée et relancer régulièrement ses projets pour les voir aboutir.

Les formations pour devenir Chargé de mission Développement Local

Les formations existent en formation scolaire ou en apprentissage suivant les etablissements.

Voir toutes les formations possibles
{{#element}}
  • {{type_label}}
    {{sub_titre}}

    {{eta_titre}}

  • {{/element}}
    {{#element}}

    {{titre}}

    {{eta_sub_titre}}
    {{eta_titre_admin}}
    {{adresse}}
    {{code_postal}} {{ville}}
    {{#horaires}}
    {{{horaires}}}
    {{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

    {{zone_label}}

    {{#caracteristics}}

    {{ name }}

    {{/caracteristics}}
      {{#type_list}}
    • {{name}}
    • {{/type_list}}
    {{#languages_list}}

    Langues

    {{languages_list}}

    {{/languages_list}}

    {{section_européenne}}

    {{#activites_list}}

    Activités

    {{activities_list}}

    {{/activites_list}}
    {{/element}}

    Compétences et qualités

    Conseil et assistance

    • Il arrive également que l'initiative vienne du territoire, sous la forme d'un projet intercommunal par exemple.
    • Son intervention peut alors aller de la maîtrise d'ouvrage complète à l'assistance technique sur un point précis.
    • Rédaction du cahier des charges pour un architecte, appel d'offres pour la conception d'une identité visuelle, organisation d'une exposition : il sait prendre en charge n'importe quelle phase du projet.
    • Il est également fréquemment sollicité pour la recherche de financements, le montage de dossiers de demande de subventions. Même si cela n'est pas l'aspect le plus passionnant de sa mission, c'est une étape absolument cruciale, où sa maîtrise des procédures et sa connaissance des organismes sont très précieuses.

    Animation et management

    • Avant tout, le chargé de mission est un homme de contacts.
      • D'une part, il coordonne les techniciens qui travaillent avec lui et s'assure d'avoir une équipe d'ingénierie parfaitement opérationnelle.
      • D'autre part, pour chaque projet, il est en relations avec de nombreux interlocuteurs : organismes agricoles, éleveurs, syndicats, élus, particuliers, prestataires
    • Une bonne part de son emploi du temps est d'ailleurs consacrée aux réunions de travail et autres comités de pilotage.
    • Initier et développer des réseaux, fédérer des initiatives individuelles, faire en sorte que les gens collaborent autour d'un objectif commun sont autant d'objectifs.

    Mon travail consiste à mettre en œuvre les projets provenant des agriculteurs ou des élus locaux.

    Philippe, Chargé de mission développement local, Parc naturel régional Nord de la France

    Quelle est votre principale motivation ?

     

    L'enjeu le plus important à mes yeux est de maintenir sur le territoire la valorisation économique de la production locale. C'est très bien de produire du lait, encore faut-il que cela aide au développement de la région ! À partir de là, il n'y a pas de petit projet. Pour moi, c'est aussi important de maintenir l'emploi dans une laiterie, que d'accompagner une démarche collective de production d'un fromage AOC ou de réfléchir à l'évolution du produit beurre fermier.

     

     

    Toutes vos idées aboutissent-elles ?

     

     

    Non. Il arrive que les acteurs locaux ne soient pas convaincus de l'opportunité du projet, que les gens n'arrivent pas à travailler ensemble ou bien, tout simplement, que les financements nous fassent défaut. C'est assez frustrant, mais heureusement cela n'arrive pas souvent et la plupart du temps les choses avancent dans le bon sens.

     

     

    Une qualité indispensable ?

     

     

    La disponibilité ! Il n'est pas rare de devoir animer des réunions le soir, c'est le seul moment où tout le monde peut se libérer. Et le week-end, il y a parfois un événement local où notre présence est la bienvenue C'est vrai qu'il faut avoir un petit côté militant !

     

    Territoires

    SERVICES

    Un secteur en plein expansion, proche des citoyens et qui contribue à l'aménagement du territoire et au maintien de liens entre les personnes.

    Source : APECITA Association pour l'Emploi des Cadres, Ingénieurs et Technicien de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire logapecita.gif 1, rue Cardinal Mercier - 75009 PARIS 01 44 53 20 20 www.apecita.com

    Ces métiers peuvent aussi t’intéresser

    Jimmy PAILLET, Responsable Services Espaces Verts (62)

    Dans le cadre de développement durable, nous mettons en place une gestion différenciée des espaces verts.

    Lire cet article Jimmy PAILLET, Responsable Services Espaces Verts (62)

    Christine YODER Chargée d’études en aménagement et urbanisme en Haute-Saône

    C’est un travail de médiation et de défense des intérêts collectifs agricoles.

    Lire cet article Christine YODER Chargée d’études en aménagement et urbanisme en Haute-Saône

    Baptiste PIERRE Encadrant technique en travaux paysagers/horticulture en Vendée

    C’est un métier qui nécessite de l’écoute, de la patience et l’envie de transmettre.

    Lire cet article Baptiste PIERRE Encadrant technique en travaux paysagers/horticulture en Vendée

    Ces univers peuvent aussi t’intéresser

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT

    Etablissement

    3 ans au lycée agricole :

    L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

    SECONDE PROFESSIONELLE
    SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
    CAPA

    PREMIÈRE
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    TERMINAL
    PROFESSIONNELLE
    AGROÉQUIPEMENT

    BAC PRO
    AGROÉQUIPEMENT