BTSA Production horticole

Le secteur horticole (maraichage, arboriculture fruitière, pépinière et floriculture) s'adapte à la demande du consommateur pour une meilleure qualité des produits dans le respect de l’environnement.
Les professionnels qualifiés sont aujourd'hui très recherchés.
A l’issue de ta formation, tu maîtriseras l’ensemble des étapes nécessaires à la production, la récolte et la commercialisation de cette filière.
VOIR LES METIERS ET DÉBOUCHÉS

NIVEAU D'ÉTUDE OBTENU BTSA

DURÉE MINIMUM DE LA FORMATION 2

NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 39 voir les details

DIPLOMÉS EN 2019 392

A DISTANCE OUI

APPRENTISSAGE OUI

FORMATION CONTINUE OUI

FORMATION INITIALE OUI

description image

Formation théorique et pratique

La formation comporte 12 à 16 semaines de stage en milieu professionnel. Certains stages peuvent être effectués à l'étranger.

Enseignement général

• Traitement des données ;
• Technologies de l'information et du multimédia ;
• Accompagnement du projet personnel et professionnel ;
• Organisation économique, sociale et juridique ;
• Techniques d'expression, de communication, d'animation et de documentation ;
• Langue vivante ;
• Education physique et sportive

Formation professionnelle

Marchés, filières et territoires ; Pilotage de l'entreprise horticole ; Fonctionnement des agrosystèmes horticoles ; Conduite d'expérimentation ; Conduite de processus de production horticole ; Génie des équipements horticoles ; Organisation du travail et gestion des ressources humaines ; Module d'initiative locale

{{#element}}

{{titre}}

{{eta_sub_titre}}
{{eta_titre_admin}}
{{adresse}}
{{code_postal}} {{ville}}
{{#horaires}}
{{{horaires}}}
{{/horaires}} {{#site_url}} {{/site_url}}

{{zone_label}}

{{#caracteristics}}

{{ name }}

{{/caracteristics}}
    {{#type_list}}
  • {{name}}
  • {{/type_list}}
{{#languages_list}}

Langues

{{languages_list}}

{{/languages_list}}

{{section_européenne}}

{{#activites_list}}

Activités

{{activities_list}}

{{/activites_list}}
{{/element}}

Quels métiers avec un BTSA Production horticole ?

Les métiers qui te seront proposés sont principalement liés au domaine de l’agriculture.

 

Expert en horticulture, tu seras capable d’animer et d’encadrer une équipe.

 

Tes connaissances commerciales et des produits te permettront d’exercer différents métiers : chef de culture, chef d'exploitation, technicien d'expérimentation, technico-commercial, animateur horticole, horticulteur, pépiniériste, maraîcher, arboriculteur.
Tu pourras également occuper des fonctions d’agent de développement ou de conseiller auprès des chambres d’agriculture ou d’institut technique.
Horticulture

Chef de culture pépinière

Le chef de culture organise l'ensemble des opérations techniques liées à la production de végétaux en vue d'atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d'entreprise. Autre dénomination :…

Horticulture

Chef de culture arboricole

Le chef de culture arboricole organise et supervise les travaux liés aux productions de fruits en vue d'atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d'entreprise. Autre dénomination : Directeur de…

Horticulture

Agent arboricole

L'agent arboricole réalise les opérations techniques relatives à l'entretien et à la production d'un verger. L'agent arboricole travaille dans une exploitation agricole, spécialisée ou orientée vers l'arboriculture. Il exerce son…

Horticulture

Chef de culture horticole

Le chef de culture organise l'ensemble des opérations techniques liées à la production de végétaux en vue d'atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d'entreprise. Autre dénomination :…

Horticulture

Chef de cultures légumières de plein champ

Le chef de cultures légumières organise et supervise les travaux liés aux différentes productions de légumes, en vue d'atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d'entreprise. Autre dénomination : Responsable de…

Territoires

Encadrant technique

L'encadrant technique conduit une action éducative et/ou d'insertion auprès d'un public bénéficiant d'un statut de travailleur particulier (lié à un handicap, une situation sociale difficile) dans le cadre de chantiers ou d'ateliers…

Pour aller plus loin après le BTSA Production horticole …

Le BTSA garantit une bonne insertion professionnelle mais permet également de poursuivre des études notamment dans les voies suivantes : licence professionnelle, BTSA en un an (pour acquérir une compétence complémentaire), concours "apprentissage" pour entrer dans les écoles d'ingénieurs agronomes publiques en qualité d'apprenti, classe préparatoire "Adaptation Technicien Supérieur (ATS)Bio" pour présenter le concours d'entrée dans les écoles d'ingénieur ou vétérinaire.

 

Présentation sur dossier et épreuves dans des écoles d'ingénieur privés ou publiques...

 

Cela m’a permis de réellement m’exprimer et de comprendre que c’était vraiment dans ce domaine que je voulais exercer plus tard.

Amélie, BTSA Production horticole, Lycée agricole Saint-Ilan

Amélie vient d'obtenir son BTSA Production horticole (PH) au lycée agricole privé Saint-Ilan à Langueux dans les Côtes d’Armor. Elle a pour ambition de travailler dans la production de plantes en pot. Regards croisés sur ce métier avec Véronique Cheyrou-Lagrèze, enseignante en production horticole.
À chaque question posée à Amélie, Véronique Cheyrou-Lagrèze apporte son point de vue d'enseignante.
 
Pourquoi as-tu choisi de t'orienter vers le métier de productrice de plantes en pot ?
Amélie : Parce que je suis avant tout passionnée par les plantes, j’aime le contact avec la nature et travailler en extérieur.
Véronique Cheyrou-Lagrèze : « Ce sont globalement ces motivations-là que je retrouve chez mes élèves. Certains se cherchent un peu, mais affinent leurs projets au cours des deux années et, finalement, se retrouvent bien dans ce métier de l’horticulture ».
 
En quoi cette formation te permet-elle de révéler tes talents ?
Amélie : Lorsque j’étais en 1re année de BTSA Production horticole, j’ai eu la chance de participer aux Olympiades des métiers. Ce fut une formidable occasion de montrer mes capacités : j’ai même remporté la médaille d’or ! Cela m’a permis de réellement m’exprimer et de comprendre que c’était vraiment dans ce domaine que je voulais exercer plus tard.
Véronique Cheyrou-Lagrèze : « Le projet principal pour nous, c’est l’ouverture... de façon à ce que les étudiants puissent découvrir un maximum de choses et, à partir de là, construire leur propre projet. Au cours de leur formation, on leur montre tout ce qui permet de diversifier au maximum les pratiques dans les quatre domaines de l’horticulture : la pépinière, le maraîchage, la production florale et l’arboriculture. On est à l’écoute de ce qu’ils veulent. En BTSA, on a un nouveau module d’accompagnement au projet personnel et professionnel de l’étudiant qui permet de construire leur projet avec eux et, surtout, de les accompagner vers la réussite ».
 
Envisages-tu une formation ultérieure ?
Amélie : Oui, j’aimerais poursuivre mes études en CAP fleuriste en 1 an. Cela compléterait bien mon bac pro Productions horticoles et mon BTSA, que je viens d'avoir !
Véronique Cheyrou-Lagrèze : « Aujourd’hui, c’est vrai que la demande est souvent d’avoir un bac +3, mais un titulaire d'un BTSA est tout à fait capable de travailler en autonomie. Il y a un niveau d’études et de compétences qui fait que les jeunes sont opérationnels après le BTSA. La moitié de la promotion va continuer en licence professionnelle, un niveau qui va leur donner une ouverture vers un plus grand panel de postes ».
 
Comment te vois-tu exercer ce métier ?
Amélie : Dans un premier temps, j'envisage d'être salariée en entreprise, puis, dans un second temps, de m’installer en production horticole et fleurs coupées. Plus précisément, j’aimerais travailler dans la production de plantes en pot.

Véronique Cheyrou-Lagrèze : « Il y a pas mal d’exploitations qui recherchent des jeunes en tant que chefs d’équipe. Il y a des installations qui se font, donc, a priori, nos jeunes ne rencontreront pas de difficultés à s’insérer dans le monde du travail ».

Ces formations peuvent aussi t'intéresser

BTSA

BTSA Technico-commercial

Niveau BAC +2
Durée 2 an(s)
116 établissement(s)
BTSA

BTSA Aquaculture

Niveau BAC +2
Durée 2 an(s)
10 établissement(s)
BTSA

BTSA Sciences et technologies des aliments Aliments et processus technologiques

Niveau BAC +2
Durée 2 an(s)
47 établissement(s)

Durée

3 ans au lycée agricole :

L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

SECONDE PROFESSIONELLE
SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
CAPA

PREMIÈRE
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

TERMINAL
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

BAC PRO
AGROÉQUIPEMENT

Etablissement

3 ans au lycée agricole :

L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

SECONDE PROFESSIONELLE
SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
CAPA

PREMIÈRE
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

TERMINAL
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

BAC PRO
AGROÉQUIPEMENT

Diplomes

3 ans au lycée agricole :

L'enseignement s'appuie sur métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage.

SECONDE PROFESSIONELLE
SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
CAPA

PREMIÈRE
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

TERMINAL
PROFESSIONNELLE
AGROÉQUIPEMENT

BAC PRO
AGROÉQUIPEMENT